Comment choisir son crédit immobilier ?

Commencez par vous demander «Quel est mon budget ? ».

Pour répondre à cette question, commencez par calculer vos revenues après la déduction de vos dettes, autres crédits, factures mensuelles et toutes autres charges que vous avez. Par la suite, vous devriez prendre trois décisions claires sur les points suivants :

• Type de crédit: classique ou subventionné par l'état

• Taux d’intérêt: fixe ou variable

• Montant de crédit, qui dépend du l’autofinancement que vous envisagez de mettre en place et de la valeur de votre projet

- Type de crédits : classiques ou d’aide au logement

Il existe deux principaux types de crédits immobiliers : un prêt conventionnel garanti par un organisme privé, prêteur ou institution bancaire ou un prêt soutenu par le gouvernement.

Le crédit 1er logement est un crédit garanti par l’état Tunisien et orienté vers les acheteurs d’un 1er logement dont le prix ne dépasse pas 200,000 DT. Ce crédit ne requiert pas d'autofinancement.

Les crédits ordinaires, en revanche, proposés par les banques, requièrent de l’emprunteur de satisfaire plusieurs conditions, car ces crédits ne sont pas garantis par une source extérieure, d’où un risque de défaut plus élevé de l’emprunteur. Ces crédits ont des périodes allant de 10 à 25 and en général. Dans ce cas, un autofinancement minimum est généralement exigé.

Si vous n’avez pas beaucoup d’argent épargné, que vous êtes à la recherche d’un premier logement et que vous avez un revenu moyen et stable, le crédit 1er logement est probablement la voie à suivre.

Si vous pouvez vous permettre d’épargner un montant important pour l’autofinancement, qui aidera à réduire vos mensualités à payer, un crédit auprès d’une banque est un excellent choix.

Gardez à l’esprit qu’il y a des coûts additionnels liés aux commissions ou frais de dossier de crédit ainsi qu’une assurance du crédit immobilier.

- Taux d’intérêt: fixe ou variable

Le type de taux est également une composante importante à prendre en considération lors du choix de son crédit. Il existe à ce niveau des taux fixes ou variables.

- Taux fixe : Comme son nom l’indique, il s’agit d’un taux d’intérêt figé dans le temps. Avec ce taux, l’emprunteur assure une sécurité de son emprunt car les mensualités vont être définies à l’ avance. On parle de taux fixe avec des taux d’intérêt prédéterminés mais aussi de taux fixe a échéance progressive, ou il y a une progression prédéterminée du taux (exemple : +1% chaque 5 ans) sans que le montant total des intérêts change. Le taux fixe peut être renégocié et être racheté dans le cadre d’un rachat de crédit. Par contre, il ne permet pas de bénéficier d’une baisse des taux du marché.

- Taux variable : Il s’agit d’un taux qui évolue chaque mois en fonction du TMM, ou Taux Moyen Monétaire, avec lequel les banques empruntent de l’argent à la banque centrale. Ce taux induit un risque pour l’emprunteur car il ne lui permet pas de fixer dans le temps les mensualités qu’il va payer. Par contre si une baisse du taux de TMM ait lieu, l’emprunteur paiera des mensualités moins importantes, contrairement au cas du taux fixe.

Le taux fixe est plus sécurisé qu’un taux variable, mais peut aussi se révéler moins avantageux financièrement. En effet, on relève entre 1 et 2% de différence par rapport à un taux variable.



Attention! Veuillez vous pour laisser votre message.
TopTop