Le surendettement menace les tunisiens

Les statistiques affirment aujourd’hui que

  • 60% des tunisiens ont automatiquement recours ‘au rouge (crédit, découvert…). Deux sur trois affirment qu’ils n’ont pas le choix
  • Les ménages endettés consacrent 43% de leurs salaires pour payer l’encours de leurs dettes.
  • L’encours des crédits bancaires est de 24 milliards de dinars au 31 décembre 2018 soit une hausse de 127% par rapport à décembre 2010.
  • Jusqu’en 2017, la première source d’endettement pour les ménages était le crédit bancaire. En 2018, la tendance est aux prêts auprès de connaissances.
  • Jusqu’en 2017, la première cause d’endettement des ménages était pour l’amélioration de l’habitat. En 2018, la principale cause d’endettement des ménages est pour faire face aux dépenses quotidiennes (alimentaire, santé…)
  • Ce sont les ménages composés de 4 à 5 membres, vivant dans le Grand-Tunis qui présentent le plus grand taux d’endettement
  • 50% des cas de divorces en Tunisie sont dus à des problèmes économiques, dont la situation économique des ménages et leur endettement.


Attention! Veuillez vous pour laisser votre message.
TopTop