Les banques nationales n'accordent plus de crédits de consommation?

 

Dans le contexte actuel, “la priorité est donnée à l’Etat” . Essoufflée par le manque de liquidité, l’Etat a eu recours aux banques pour contracter des crédits destinés à la réalisation des projets programmés.

Une foi l’affluence se resserre, l’Etat cri au secours aux banques nationales. Ces dernières donnent des avantages remarquables concernant notamment le faible coût comparé aux taux sur le marché financier international.

Un bienfait qui laisse l’Etat compter, à maintes reprises, sur les banques pour relancer l’économie et retrouver des emplois. Dernièrement, une acceptation, de crédit en devises, d’un montant de 356 millions d’euros, équivaut à 1230 millions de dinars a été signé avec 12 banques en Tunisie, pour la convocation de ressources au profit du budget de l’Etat, dans le cadre des dispositions de la Loi de Finances pour l’exercice 2019.

Face à une telle situation, un manque d’argent, des dettes en hausse et une inflation d’une année a un autre, le gouvernement tunisien peine visiblement à surmonter sa crise économique.



Attention! Veuillez vous pour laisser votre message.
TopTop