Baromètre Floussek - 1er trimestre 2020

Introduction

Cela fait un certain temps déjà que nous réfléchissions à partager nos données. Pourquoi? Parce que Floussek bénéficie d’une audience très forte et toujours croissante: en tant que comparateur de services financiers, nous permettons aux tunisiens d’avoir une vue exhaustive des offres disponibles sur le marché et de les comparer en quelques clics.

De ce fait, nous disposons d’indicateurs uniques sur le marché. Or, l’actualité économique liée au Coronavirus a tendance à rebattre les cartes et nombreux sont ceux qui souhaitent bénéficier d’un éclairage sur l’évolution du marché. 

Lancement du baromètre trimestriel

L’équipe Floussek est donc ravie de ce nouvel objectif: partager avec vous, une fois par trimestre, les chiffres clés de l’offre et de la demande, de manière succincte et graphique, pour que chacun s’y repère, de l’expert en économie au citoyen lambda soucieux d’en comprendre les grandes lignes.

Premier trimestre 2020

On constate d’abord que le marché du crédit est très dynamique, avec 40 millions de dinars de simulations au total, à mettre directement en perspective avec le montant beaucoup plus timide de l’épargne: 6,35 millions. On se gardera d’en déduire que cet écart est lié uniquement à la crise du Coronavirus. Même si la période a tendance à amplifier cet effet de bord, la dégradation de la situation économique du pays ne date pas de la pandémie que le pays affronte aujourd’hui.

On note d'ailleurs que sur trois mois, les crédits consommation ne sont pas en tête (8,7% des demandes): Les crédits immobilier, l’épargne et les crédits automobile se taillent ainsi la part du lion, avec respectivement 19,57%, 18,12% et 14,01%. 

Surreprésentation des crédits immobilier en valeur

Des crédits immobilier qui impriment leur surreprésentation dès lors que l’on s’intéresse aux montants: 70,05% de la valeur totale de tous types de crédits simulés. Des chiffres qu’on a hâte de comparer à ceux du second trimestre qui devrait s’avérer beaucoup plus marqué par la crise du Covid 19. En effet, comme nous l’avions évoqué dans notre précédent article L'impact du confinement sur les décisions financières des tunisiens, les crédits consommation connaissent une explosion de demande liée à ”l’inactivité forcée”.

Autre chiffre qui retient notre attention: le montant moyen que nos internautes déclarent vouloir épargner: 45.000 dinars.

Enfin, on notera que l’autofinancement des crédits diffère selon la demande, soit 22,67% pour l’immobilier, contre 30,23% pour l’automobile.

Rendez-vous dans trois mois pour un nouveau baromètre. D’ici-là, profitez de nos outils sur Floussek et réalisez  vos simulations gratuites pour recevoir des informations détaillées sur tous les produits bancaires du marché, le tout sans engagement.

 

Note: Ces chiffres sont issus de l’analyse des actions menées par nos internautes sur notre plateforme et n’ont pas vocation à représenter la totalité du marché tunisien.

 



Attention! Veuillez vous pour laisser votre message.
TopTop