E-commerce et e-service en Tunisie: quel impact après le confinement?

 

Dans son baromètre Les Chiffres Clé Du E-Commerce en Tunisie, Tunisia Survey indiquait que 78% des internautes tunisiens avaient déjà acheté en ligne, dont 44 % sur des sites étrangers. En consultant les méthodes de tri en bas de page, on découvre que l’échantillon est constitué de quelques 1.000 individus ayant rempli un formulaire sur le net. Ce n’est donc pas représentatif du marché tunisien. 

Cependant, aucun chiffre officiel n’est disponible sur le web. Et encore moins depuis la crise du Covid 19 qui a vu exploser le modèle Ecommerce. Alors, chez Floussek, nous nous sommes demandé à quel point ce changement allait être durable. D’autant que, de l’aveu même des acteurs concernés, cette évolution de leur modèle économique est souvent plus destinée à trouver de la trésorerie pendant la période de confinement qu’à s’adapter à de nouvelles tendances d’achat.

 

Les avantages du e-commerce

On pourrait facilement en énumérer les avantages évidents: la sécurité bien-sûr, en période d’épidémie, la livraison limite les concentrations de populations. Citons aussi la facilitation du quotidien pour un consommateur qui serait dans l’incapacité de se déplacer. Enfin, rappelons que si les e-commerçants et livreurs ajoutent leurs marges respectives à vos achats, vous éliminez potentiellement le coût du carburant que vous auriez consommé pour faire vos achats. Sans parler de ceux pour qui “le temps, c’est de l’argent”.

 

Un bienfait pour nos ressources

Le delivery est basé sur la mutualisation des livraisons par un même véhicule. En découle une économie dans l’utilisation des ressources, à commencer par le pétrole, dont le prix du baril est pour la première fois de son histoire passé sous la barre des 0$ ! Sans vouloir interpréter ces tendances trop rapidement, on peut imaginer que cette crise va à la fois modifier durablement nos habitudes de consommation, et pourquoi pas, nous amener vers un modèle plus responsable et surtout plus durable.

 

L’économie tunisienne et le e-service

Reste à savoir comment se comportera le marché au sortir de la crise. Si la plupart des experts s’accordent sur le fait que le delivery va s’installer durablement dans les habitudes de consommation des tunisiens, de nombreuses questions subsistent: beaucoup de tunisiens ne disposent toujours pas de cartes bancaires: alors qu’en cette période, de nombreuses banques tunisiennes ont annoncé vouloir délivrer des cartes de paiement gratuitement, quel sera le degré d’évolution de la bancarisation dans les régions reculées? Le e-dinar va t-il opérer une percée? Paypal ou de nouveaux modes de paiement vont-ils changer la donne?  Les tunisiens les moins aisés auront-ils les moyens de payer une livraison? Quid de la livraison hors des grandes villes? 

Enfin, il ne faut pas négliger toute la partie étatique et institutionnelle qui ne devrait pas être en reste. En effet, l’Etat sera t-il capable de se mettre à niveau et s’adapter aux nouvelles exigences des internautes? En effet, le commerce électronique n’est que la face apparente de l’iceberg: quand on commence à réaliser des opérations plus facilement en ligne, on peut s’attendre à ce que les services du quotidien soit eux aussi dématérialisés...

Même combat pour les banques ! Sauront-elles se mettre à niveau et apporter le service en ligne que beaucoup attendent ?

De son côté, Floussek continuera d'apporter un comparatif sur les offres que ces différents étbalissements financiers sont capables de fournir.



Attention! Veuillez vous pour laisser votre message.
TopTop