Comprendre le crowdfunding en trois minutes

 

Qu’est-ce que le crowdfunding?

Très en vogue dans certaines régions du monde depuis quelques années, le crowdfunding, ou financement participatif, a pour objectif d’appeler des contributeurs à financer collectivement un projet, la plupart du temps en phase de lancement. A l’initiative de particuliers, d’entreprises ou même d’associations, ce mécanisme se veut exemplaire en matière de traçabilité, et constitue souvent une alternative aux moyens de financement traditionnels. 
 

Des mécanismes de restitution des fonds existent parfois lorsque l’objectif n’est pas atteint. Dans d’autres cas, le souscripteur peut également recevoir un cadeau ou autre récompense ultérieure en échange de son versement. Il peut parfois même constituer une prise de participation réelle dans l’entreprise.


Pourquoi le crowdfunding est si populaire?

Le crowdfunding a explosé avec les nouveaux usages du net et des réseaux sociaux. Très rapide à faire connaître, il accompagne par ailleurs une nouvelle manière de concevoir l’économie, sans passer par les intermédiaires traditionnels, tels que les banques. Il faut ainsi y voir un mode d’économie collaboratif et souvent perçu comme plus moral, ou en tous cas plus humain.

Les réseaux sociaux lui confèrent en effet un aspect communautaire, voire personnel, en comparaison des traditionnelles levées de fonds ou emprunts aux banques, par ailleurs coûteux en frais de services ou de remboursements.


Le crowdfunding en Tunisie?

Le sujet a pris la lumière en Février en faisant l’objet d’un projet de loi à l’ARP. Une zone d’ombre entourait alors la question des dons. Par ailleurs, on notera que les différentes expériences de crowdfunding réalisées par des acteurs tunisiens l’ont été sur des plateformes étrangères. Cette industrie étant encore balbutiante à l’échelle locale, il faut encore souvent passer par des plateformes développées dans le monde pour optimiser le fonctionnement et garantir la transparence des opérations.
On peut cependant se féliciter que la Tunisie s’empare - enfin - de ce sujet économique majeur.


 



Attention! Veuillez vous pour laisser votre message.
TopTop