Acheter une voiture d'occasion en Tunisie, les pièges à éviter

Acheter une voiture d’occasion en Tunisie est loin d’être simple. Difficile en effet de savoir si l’on paye le bon prix, et les pièges sont nombreux. Pour éviter les arnaques, il faut faire attention à certaines techniques malhonnêtes, mais aussi tout simplement connaître les bons réflexes.

Pour vous éviter de tomber dans les pièges les plus communs, Floussek est allé à la rencontre d’un expert qui nous a listé les points de contrôle indispensables lorsque vous achetez un véhicule d’occasion en Tunisie.
 

Commencer par faire le tour de la carrosserie

C’est la première chose à vérifier. Et si vous êtes du type minutieux, de nombreux indices peuvent vous permettre de constater que le véhicule a été accidenté. Pensez aussi à vérifier les traces de rouille dans le coffre. 
 

Bien choisir son mécanicien

Vous avez besoin d’une expertise? Une visite chez un mécanicien peut s'imposer: celui-ci pourra en effet assurer un diagnostic complet pour voir si tous les organes du moteur fonctionnent correctement.

Mais attention, assurez-vous d’en choisir un avec qui vous êtes déjà dans une relation de confiance. Si vous n’en connaissez pas, consultez votre entourage. Et, de préférence, évitez celui que vous conseille l’acheteur: c’est toujours mieux d’éviter les manipulations…
 

Les équipements à vérifier

De nombreux équipements sont à passer au peigne fin. A commencer par les sièges, mais aussi les pédales, dont l’usure excessive n’est jamais bon signe ! C’est même un bon indice de l’âge du véhicule, en cas de compteur modifié.

Vérifiez également chaque pneu: si l’un d’entre eux est beaucoup moins usé que les autres, c’est peut-être que la roue a été changée. D’ailleurs, la roue de secours est-elle toujours là?

N’oubliez pas les optiques, dont le fonctionnement tout comme l’état sont importants. On vous recommande aussi de prêter une attention particulière aux vitres de la voiture. En effet, celles-ci comportent un numéro de série, présent sur chaque unité. Si l’une des vitres porte un numéro différent des autres, c’est qu’elle a été changée.
 

Carnet d’entretien et inspection technique

Pour commencer, souvenez-vous que plus un véhicule est ancien, plus il est facile de le trafiquer. Et s’il n’y a pas de carnet d’entretien à jour, la méfiance est de mise ! Par ailleurs, exigez d’être présent lors de l’inspection technique. Si le vendeur insiste pour y aller sans vous, ça sent le roussis… En effet, l’inspection devrait normalement confirmer que les différents numéros de châssis correspondent bien au même véhicule. Ne vous faites pas avoir !

Et voilà, avec ces quelques techniques, vous pourrez déjà éviter un certain nombre d’arnaques et de manipulations. Et si vous constatez des dégâts que le vendeur n’avait pas mentionnés, ce sera peut-être l’occasion de négocier le prix !

Merci qui?



TopTop